dimanche 27 avril 2008

24. Nina Simone: "Mississippi goddam".

En mars-avril 1963 débute la campagne de Birmingham en faveur des droits civiques. Les manifestants agressés violemment par des chiens dressés, les arrestations massives d'enfants et d'adolescents par des forces de police aux ordres de l'impitoyable Bull O' Connors font rapidement le tour du monde et choquent profondémént l'opinion publique américaine. Le gouvernement fédéral se doit de réagir.

[By Kroon, Ron / Anefo [CC BY 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0) or CC BY-SA 3.0 nl (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/nl/deed.en)], via Wikimedia Commons]


Le 11 juin 1963, lors d'une conférence de presse télévisée, le président J.F. Kennedy annonce que "le temps est désormais venu pour cette nation de remplir ses promesses. Les événements de Birmingham et d'ailleurs ont augmenté les cris en faveur de l'égalité, si bien qu'aucune ville, aucun Etat, aucun corps législatif ne peut choisir prudemment de les ignorer..." Il annonce ainsi la loi sur les droits civiques en gestation (que portera son vice-président Johnson).
Le 12 juin 1963, l’activiste du mouvement des droits civiques Medgar Evers est assassiné à Jackson. Il s'était vu refuser quelques années plus tôt l'entrée à l'université du Mississippi. Tout au long de l'année 1962, il avait donc soutenu la cause de James Meredith, qui lui aussi tentait de faire céder ce bastion de la ségrégation. Finalement, ces prises de position, en l'exposant à la vindicte des ségrégationnistes. Evers est abbatu alors qu'il gare sa voiture. Son assassin, Byron de La Beckwith, un tenant de la suprématie blanche hostile aux transformations qui affectent la société sudiste, sera acquitté à deux reprises par des jurys locaux composés de blancs favorables au maintien de la ségrégation. Il faudra attendre 1994 et le dépaysement du procès (loin du Mississippi) pour voir de La Beckwith enfin condamné (à la perpétuité).

L'assassinat d'Evers et la tuerie aveugle de 4 fillettes qui priaient dans l’église baptiste de la 16ème rue à Birmingham (Alabama) marquèrent profondément Nina Simone. En hommage aux victimes, la chanteuse composera alors un de ses titres les plus forts : « Mississippi Goddam ».

Les quatre victimes de l'attentat de Birmingham.

Nina Simone possède une voix d'exception qui lui permet de tout chanter. Il est d'ailleurs impossible de la cantonner à un genre musical. D'abord plutôt timorée à l'endroit de la lutte pour les droits civiques, elle s'impliquera de plus en plus dans ce combat comme l'attestent de nombreux titres (Mississippi goddam, Young gifted and black, Four women...). D'abord favorable au mouvement non-violent porté par le Dr King, Simone infléchit bientôt sa position. Si elle apprécie le dr King, elle trouve sa démarche naïve, inefficace, trop lente. Ses préférences vont désormais à des discours plus radicaux, ceux de Stokely Carmichael, héraut du Black Power, ou encore Malcom X dont le "programme d'autonomie et d'autodéfense semblait répondre à ma méfiance envers l'Amérique des Blancs". Nina Simone s'exile bientôt en Afrique, ne supportant plus le racisme du sud des EU qu'elle prend l'habitude de nommer "United Snakes of Amerikkka" (en référence au Ku Klux Klan).

Avec cette chanson et l'obsédante phrase "allez-y doucement", Nina Simone marque sa volonté d’en finir avec les atermoiements qui repoussent toujours au lendemain la fin véritable de la ségrégation et des violences racistes.



Mississippi Goddam (1963) Nina Simone

The name of this tune is Mississippi goddam
And I mean every word of it


Le nom de cet air est Mississippi Goddam
Et j’en pense chaque mot


Alabama's gotten me so upset
Tennessee made me lose my rest
And everybody knows about Mississippi Goddam

L'Alabama m'obsède
Le Tennessee m’a fait perdre mon calme
Et tout le monde sait ce qui se passe dans ce satané Mississippi

Can't you see it
Can't you feel it
It's all in the air
I can't stand the pressure much longer
Somebody say a prayer


Ne le voyez-vous pas
Ne le sentez vous pas
C’est là, tout autour de nous
Je ne peux supporter cette pression plus longtemps
Que quelqu'un dise une prière


Alabama's gotten me so upset
Tennessee made me lose my rest
And everybody knows about Mississippi Goddam

L'Alabama m'obsède
Le Tennessee m’a fait perdre mon calme
Et tout le monde sait ce qui se passe dans ce satané Mississippi

This is a show tune
But the show hasn't been written for it, yet

C'est une pièce à jouer
Mais la comédie n'a pas encore été écrite.


Hound dogs on my trail
School children sitting in jail
Black cat cross my path
I think every day's gonna be my last

Des chiens de chasse sur ma trace
Des enfants en prison
Un chat noir a croisé mon chemin
Je pense que chaque jour qui passe va être mon dernier


Lord have mercy on this land of mine
We all gonna get it in due time
I don't belong here
I don't belong there
I've even stopped believing in prayer

Seigneur ait pitié de cette terre qui est la mienne
Nous l'a rejoindrons tous quand sonnera l'heure
Je ne suis pas d’ici
Je ne suis pas de là
Je ne crois plus à cette prière


Don't tell me
I tell you
Me and my people just about due
I've been there so I know
They keep on saying "Go slow!"

Ne me dites pas
Moi et mon peuple nous sommes au courant
J'étais là donc je sais
Vous continuez à dire "allez-y doucement"!

But that's just the trouble
"do it slow"
Washing the windows
"do it slow"
Picking the cotton
"do it slow"
You're just plain rotten
"do it slow"
You're too damn lazy
"do it slow"
The thinking's crazy
"do it slow"
Where am I going
What am I doing
I don't know
I don't know

Mais c'est bien ça l’ennui
" allez-y doucement"
Lave les carreaux
" allez-y doucement "
Cueille le coton
" allez-y doucement "
Vous êtes des pourritures
" allez-y doucement "
Vous êtes trop paresseux
" allez-y doucement "
Ces pensées sont folles
" allez-y doucement "
Où vais-je aller ?
Que fais-je faire?
Je ne sais pas
Je ne sais pas


Just try to do your very best
Stand up be counted with all the rest
For everybody knows about Mississippi Goddam

Essaie juste de faire de ton mieux
Redresse la tête et fais toi une place
Parce que tout le monde sait ce qui se passe dans ce satané Mississippi


I made you thought I was kiddin' didn't we

Je parie que tu croyais que je plaisantais. N’est-ce pas ?

Picket lines
School boy cots
They try to say it's a communist plot
All I want is equality
for my sister my brother my people and me

Des piquets de grève
Des lits de camp d’enfants
Ils veulent faire croire à une conspiration communiste
Tout ce que je veux c’est l’égalité
Pour ma sœur mon frère mon peuple et moi


Yes you lied to me all these years
You told me to wash and clean my ears
And talk real fine just like a lady
And you'd stop calling me Sister Sadie

Oui vous m’avez menti toutes ces années
Vous m'avez dit de me laver et de me nettoyer les oreilles
Et de parler de manière distinguée, comme une dame
Et vous cesseriez de m'appeler sister sadie


Oh but this whole country is full of lies
You're all gonna die and die like flies
I don't trust you any more
You keep on saying "Go slow!"
"Go slow!"

Oh mais le pays entier est plein de mensonges
Vous allez tous mourir et tomber comme des mouches
Je ne vous fais plus confiance
Vous continuez de dire "allez-y doucement!"
"allez-y doucement!"

But that's just the trouble
"do it slow"
Desegregation
"do it slow"
Mass participation
"do it slow"
Reunification
"do it slow"
Do things gradually
"do it slow"
But bring more tragedy
"do it slow"
Why don't you see it
Why don't you feel it
I don't know
I don't know

Mais c'est bien ça l’ennui
" allez-y doucement"
Déségrégation
" allez-y doucement"
Participation de masse
" allez-y doucement"
Réunification
" allez-y doucement"
Faites les choses graduellement
" allez-y doucement"
Mais ça apporte plus de drame
" allez-y doucement"
Pourquoi ne le voyez-vous pas
Pourquoi ne le sentez-vous pas
Je ne sais pas
Je ne sais pas


You don't have to live next to me
Just give me my equality
Everybody knows about Mississippi
Everybody knows about Alabama
Everybody knows about Mississippi Goddam

Vous n’avez pas à vivre à côté de moi
Accordez-moi simplement l'égalité
Tout le monde sait ce qui se passe dans le Mississippi
Tout le monde sait ce qui se passe en Alabama
Tout le monde sait ce qui ce passe dans ce satané Mississippi

That's it!

C'est fini!

5 commentaires:

jenpol a dit…

enfin une version proprement traduite de cette magnifique chanson qui revendique simplement, mais totalement, la dignité du peuple Afro-Américain.

EV a dit…

A noter, tous les titres que vous étudiez sur ce blog : Mississippi Goddam , Backlash Blues, Why ? The king of love is dead)
sont disponibles sur un album RCA de compilation de 2006 qui s'appelle " Forever, Young, Gifted and Black : songs of freedom and spirit. (Le titre est un hommage à Aretha Franklin)...

TingleLink a dit…

Merci pour cette traduction.

Florian a dit…

Pour rétablir le lien mort :
https://www.youtube.com/watch?v=St_egZE0Jz4

Julien blottiere a dit…

Merci Florian!