mercredi 7 mai 2008

28. The Specials AKA:"Free Nelson Mandela".

Chapitre d'histoire: décolonisation et affirmation du Tiers-Monde.

La pochette du disque des Specials.



En 1924, le parti national afrikaner, défenseur de la minorité blanche et partisan de la ségrégation raciale, arrive au pouvoir. Il met en place une politique appelée "apartheid". Il s'agit d'un ensemble de mesures visant à limiter les droits des noirs et à les séparer des blancs.



Après des études de droit à Johannesburg, Nelson Mandela rejoint le Parti du Congrès national africain (ANC) pour lutter contre la domination sans partage des blancs. Le parti dénonce la répression policière féroce qui atteint son point culminant avec le massacre de Sharpeville en 1960 (69 individus y sont tués).

L'ANC lance alors un appel à la lutte armée. Aussitôt le parti est interdit et ses dirigeants emprisonnés. Mandela est ainsi arrêté en 1962, condamné à 5 ans de prison en 1963, puis à la prison à perpétuité sur l'île Roben en 1964.

Il ne sera libéré que 26 ans plus tard, en 1990, lorsque le président De Klerk lève l'interdiction de l'ANC. Elu un an plus tard à la présidence de l'ANC, Mandela met fin à l'apartheid en accord avec De Klerk. Les deux hommes reçoivent le prix Nobel de la paix en 1993.Lors des élections présidentielles de 1994, les premières réellement libres du pays, Mandela remporte la victoire. Il dirige le pays jusqu'en 1999. Depuis sa sortie de charge, Mandela consacre son temps à la lutte contre le sida qui fait des ravages terribles en Afrique australe (5 à 6 millions de sud-africains vivraient avec le sida selon l'ONU).

Le ska est un genre musical apparu en Jamaïque dans les années 1960, savant mélange du mento, musique folklorique de l'île, jazz et de rythm'n'blues particulièrement appréciés par les Jamaïcains via les stations de radio émettant depuis la Floride.

Les Specials.


Les nombreux immigrés jamaïcains en Grande Bretagne apportent avec eux leurs musiques. Aussi, au cours des années 1970, des groupes de ska britannique, souvent mixtes, apparaissent: les Specials, Madness, Bad Manners... Antiracistes, ils multiplient les titres dénoncant les discriminations raciales. Ici, les Specials rendent hommage au leader de l'ANC, alors emprisonné depuis 24 ans.

Free Nelson Mandela (1984).

Free Nelson Mandela
Free free
Free free free Nelson Mandela


Libérez Nelson Mandela
Libérez libérez
Libérez libérez libérez Nelson Mandela

Free Nelson Mandela

Libérez Nelson Mandela

21 years in captivity
Shoes too small to fit his feet
His body abused, but his mind is still free
You're so blind that you cannot see

Vingt et un ans de captivité,
tes chaussures sont trop petites ne vont pas à ses pieds
Son corps est meurtri, mais son esprit est resté libre
tes oeillères t'empêchent de voir cette évidence

Free Nelson Mandela
Libérez Nelson Mandela

Visited the causes at the AMC
Only one man in a large army
You're so blind that you cannot see
You're so deaf that you cannot hear him

Visité les causes de l'ANC
seul homme dans une grande armée
tu es si aveugle que tu ne peux voir
tu es tellement sourd que tu ne peux entendre cette évidence

Free Nelson Mandela

Libérez Nelson Mandela

21 tears in captivity
You're so blind that you cannot see
You're so deaf that you cannot hear him
You're so dumb that you cannot speak

21 larmes (jeu de mot "tears/years") en captivité
tu es si aveugle que tu ne peux pas voir
tu es tellement sourd que tu ne peux entendre
tu es si muet que tu ne peux parler


Free Nelson Mandela

Libérez Nelson Mandela

Chapitres d'histoire:
- les décolonisations
- Vers un nouvel ordre mondial?

Aucun commentaire: