mardi 23 septembre 2008

93. Evariste: "la révolution".






Joël Sternheimer, docteur en physique théorique de 23 ans, occupe voit un poste d’assistant à Princeton lorsque les frais de la guerre du Vietnam entraîne la suppression de son son poste, en 1966.


De retour en France, il suit l'exemple du chanteur Antoine, lequel doté d'un diplôme d'ingénieur fait figure d'ovni dans le petit monde de la variété française d'alors. Il passe donc avec succès une audition chez Disc'AZ et enregistre en 1967, sous le pseudonyme d'Evariste (en référence à Evariste Galois), un disque au contenu surprenant puisqu'il s'agit d'un dialogue surréaliste entre un oiseau de nuit et un saurien:"Connais tu l'animal qui inventa le calcul intégral?". Le titre remporte un honorable succès.


En mai 1968, le chanteur enregistre, en autogestion avec l'accord de Lucien Morisse, le patron des disc'AZ, un disque aux accents politiques: « Si j’suis tombé par terre / C’est la faute à Nanterre / Le nez dans le ruisseau / C’est la faute à Grimaud… »
Il côtoie bientôt la bande d’Hara-Kiri, notamment Georges Wolinski qui illustre certaines pochettes d'Evariste.


Par la suite, Joël Sternheimer se consacre avant tout à ses recherches, en tant que chercheur indépendant, car ses disques lui ont donné une certaine autonomie financière. Toujours aussi surprenant, il s'intéresse aussi aux relations possibles entre la croissance des plantes et leur exposition à des séquences musicales.
Le titre "Révolution" date de 1969.


LA RÉVOLUTION


Le père Legrand dit à son p'tit gars
- Mais enfin bon sang qu'est-ce qu'y a
Qu'est-ce que tu vas faire dans la rue fiston?
- J'vais aller faire la révolution


- Mais sapristi bon sang d'bon sang
J'te donne pourtant ben assez d'argent
- Contre la société d'consommation
J'veux aller faire la révolution


La Révolution! La Révolution!


- Mais enfin j't'a payé l'école
C'est pourtant pas des fariboles
-On n'nous apprend qu'des insanités
Et on nous empêche de contester


- Ah si tu travailles comme ça j'ai peur
Qu'tu passes pas dans la classe supérieure
- Les différences de classe nous les supprimerons
C'est pour ça qu'on fait la révolution






La Révolution! La Révolution!


- Enfin tu vas pas sortir maintenant
Regarde dehors c'est plein d'agents !
- Non papa c'est des CRS
Et j m'en vas leur botter les fesses


- Mais voyons fiston n'vois-tu pas
Que c'est les Rouges qui sont derrière tout ça
- Oh papa j't'en prie, tu déconnes
Laisse la peur du rouge aux bêtes à cornes


C'est la Révolution! La Révolution!


- Mais enfin explique-moi mon p'tit
Qu'est-ce qu'y raconte ce Cohn-Bendit
- Y m'a fait comprendre que t'étais con
Et moi j'veux faire la révolution


La Révolution ! La Révolution




Lien:



Aucun commentaire: