jeudi 11 septembre 2008

87. Edwin Starr:"War".


Pochette du titre War.

La guerre du Vietnam est le premier conflit au cours duquel les Noirs combattent dans les mêmes unités que les Blancs. De très nombreux Noirs, pourtant majoritairement hostiles à ce conflit, sont envoyés au Vietnam. De nombreuses voix s'élèvent contre le conflit au Vietnam: Mohammed Ali qui refuse de servir au Vietnam en 1967, devient objecteur de conscience. Il lance: " ils veulent que j'aille au Vietnam pour tuer des Vietcongs, alors qu'eux, ne m'ont jamais lynché, jamais traité de nègre, n'ont jamais assassiné mes leaders". Malcolm X, quant à lui, s'étonne de voir " l’homme jaune tué par l’homme noir se battant pour l’homme blanc". Il n'est donc pas surprenant que cette guerre "inspire" la musique noire américaine.


M. Luther King, qui soutenait initialement la politique de Johnson, dénonce bientôt sa stratégie belliqueuse et souligne à quel point les sommes engagées pour tuer seraient utiles pour venir en aide aux populations misérables des ghettos. Comme beaucoup d'Afro-américains, Edwin Starr voit aussi dans cet enlisement au Vietnam, un bon moyen pour faire lanterner les Noirs en pleine lutte pour les droits civiques.


Les artistes afro-américains s'intéressent de très au bourbier vietnamien dans lequel les Etats-Unis s'embourbent au cours des années 1970.
Edwin Starr constitue une des valeurs sûre de la Motown. Le label de Berry Gordy, installé à Detroit, propose une musique sophistiquée. Gordy vise le crossover et souhaite partir à la conquête d'un public le plus large possible. Il gomme ainsi autant que possible l'empreinte afro-américaine chez les artistes de sa compagnie (les premières pochettes de disque du label mettent en scène de jeunes filles blanches et pas les interprètes noires des morceaux). Démarche aux antipodes de celle du label Stax de Memphis.

Avec les premiers succès dans la lutte pour les droits civiques et sous la pression de certains artistes du label, Gordy finit par accepter des morceaux plus engagés, politiques.


Le titre "War" reste le plus grand hit de la carrière d'Edwin Starr. Cette chanson de protestation, qui dénonce l'enlisement américain au Vietnam, sort en 1970, peu de temps après la version originale des Temptations. L'interprétation poignante de Starr confère au morceau une grande force. Les auditeurs ne s'y trompent pas puisque sa version reste trois semaines (29 août, 5 et 12 septembre 1970) en tête du classement américain.


Ci-dessous, une version très proche de War, intitulée Stop the war now.



Edwin Starr - WAR

War...huh...yeah
What is it good for?
Absolutely nothing

Uh ha haa ha
War...huh...yeah
What is it good for?
Absolutley nothing...say it again y'all

War..huh...look out...
What is it good for?
Absolutely nothing...listen to me ohhhhh

WAR! I despise,
'cos it means destruction of innocent lives,
War means tears to thousands of mother's eyes,
When their sons gone to fight and lose their lives.


I said WAR!...huh...good God y'all,
What is it good for?
Absolutely nothing...say it again
War! Huh...What is it good for
Absolutely nothing...listen to me


WAR! good God y'all huh
What is it good for?
Absolutely nothing...say it say it SAY IT!
WAR!...uh huh yeah hu!
What is it good for?
Absolutely nothing...listen to me

WAR! It ain't nothing but a heartbreaker,
War. Friend only to the undertaker.
Ohhh! War is an enemy to all mankind,
The thought of war blows my mind.

(...)

WAR! It ain't nothing but a heartbreaker,
War! It's got one friend that's the undertaker.
(...)
Life is much too short and precious to spend fighting wars these days.
War can't give life, it can only take it away!



Ohhh WAR! huh...good God y'all
What is it good for?
Absolutely nothing...say it again
War!...huh...woh oh oh Lord
What is it good for?
Absolutely nothing...listen to me



War! It ain't nothing but a heartbreaker,
War. Friend only to the undertaker...woo
Peace lovin' understand then tell me,
Is there no place for them today?
They say we must fight to keep our freedom,
But Lord knows there's got to be a better way.


Ohhhhhhh WAR! huh...good God y'all...
What is it good for?...you tell me!
Say it say it say it saaaay it!
War! good God now...huh
What is it good for?
Stand up and shout it...NOTHING

___________________

La guerre,
c'est bon pour quoi?
Absolument pour rien (3X)

Je déteste la guerre
parce qu'elle signifie la destruction de vies innocentes
la guerre signifie les larmes de milliers de mères,
quand leurs fils partent combattre et y perdent leurs vies.

Je dis, la guerre,
c'est bon pour quoi?
Absolument pour rien. Répétez le
La guerre, c'est bon pour quoi?
Absolument pour rien. Ecoutez-moi.


La guerre ne sert qu'à briser des coeurs,
la guerre ne plaît qu'aux croque-morts.
La guerre est l'ennemie de toute l'espèce humaine,
l'évocation de la guerre me soulève le coeur

(...)

La guerre n'est qu'un crève coeur
Elle ne plaît qu'aux croque-morts.
La vie est trop courte et précieuse pour perdre son temps à la guerre ces jours-ci.
La guerre ne donne pas la vie, mais l'enlève.



Oooh, la guerre,
c'est bon pour quoi?
Absolument pour rien. Répétez le
La guerre, c'est bon pour quoi?
Absolument pour lien. Ecoutez moi.

La guerre n'est qu'un crève coeur
Elle ne plaît qu'aux croque-morts.
Paix, amour et compréhension n'ont-ils plus cours de nos jours?
Ils disent que nous devons combattre pour la liberté,
mais Dieu sait qu'il y a bien d'autres façons d'agir.

Oooh, la guerre,
c'est bon pour quoi?
Absolument pour rien. Répétez le
La guerre, c'est bon pour quoi?
Levez-vous et criez: Absolument rien.Liens:

- Pour en savoir plus sur la guerre du Vietnam.
- Les chansons anti-guerre (du Vietnam).

1 commentaire:

J-Christophe Diedrich a dit…

War...War mais oui, je connaissais cette chanson grâce à la merveilleuse reprise du très bel album NewWave de Frankie Goes to Holywood "Welcome to the PleasureDome.... ah les années 80...Quel bande de petits pilleurs !

En tous les cas vous pouvez également écouter cette version sur deezer : http://www.deezer.com/#music/result/all/frankie%20goes%20war