samedi 15 novembre 2008

116. Roland Alphonso: "Jack Ruby".


L'assassinat de John F. Kennedy, le 22 novembre 1963.


Le président américain John Fitzgerald Kennedy est assassiné au cours d'un voyage officiel à Dallas (Texas), le 22 novembre 1963. À 12h30, alors que sa limousine roule sur Dealey Plaza, deux balles tirées par derrière, depuis le 5e étage d'un immeuble abritant un dépôt de livres, l'atteignent. Rapidement, Lee Harvey Oswald, un désaxé de 24 ans, sympathisant communiste, est arrêté.



Jack Ruby.
Patron d'une boîte de strip tease, Jack Ruby est connu des services de police de Dallas pour avoir fait l'objet de huit arrestations depuis 1949. Il tire sur Lee Harvey Oswald, le 24 novembre 1963, deux jours après l'assassinat de John F. Kennedy. Pour expliquer, son geste, il déclare avoir voulu venger Jackie Kennedy en lui évitant un procès pénible.

Le 4 mars 1964, il est condamné mort pour assassinat. Atteint d'un cancer, il meurt à Dallas, le 3 janvier 1967, sans avoir été exécuté.




Cette photographie fit le tour du monde. On y voit Jack Rubinstein, le vrai nom de Ruby, tirer à bout portant sur Oswald.

L'assassinat d'Oswald, dont on ne connaît pas les mobiles, les nombreuses zones d'ombre qui entourent le meurtre de Kennedy, expliquent le développement d'un grand nombre de thèses, souvent très farfelues. Il semble en effet peu probable qu'Oswald ait agi seul, aussi les observateurs s'affrontent au sujet des éventuels commandaitaires de l'assassinat. La mafia, la CIA, des exilés cubains castristes, mais aussi Lyndon Johnson, le successeur de Kennedy (en tant que vice-président) furent accusés, à tour de rôle.


Roland Alphonso au saxophone.
Roland Alphonso devient au début des années soixante un des saxophonistes de la brillante formation jamaïcaine, les Skatalites, spécialisés, comme leur nom l'indique dans l'interprétation de skas endiablés, comme celui-ci.





Liens:
- "Kennedy, controverse pour un assassinat" sur la plume et le rouleau.
- Biographie de Roland Alphonso sur Wikipédia.org.

Aucun commentaire: