vendredi 6 mars 2009

145. Golden Gate Quartet: "Stalin was not Stallin".



* Les victoires de l’Axe (1939-1942).

L'invasion de la Pologne par l'Allemagne hitlérienne marque le début de la seconde guerre mondiale. La Pologne est envahie en septembre 1939 et partagée entre l’Allemagne et l’URSS (en vertu du pacte de non-agression). Le Royaume Uni et la France déclarent alors la guerre à l’Allemagne. Après la drôle de guerre (au cours de laquelle aucun affrontement significatif n'a lieu sur le front de l'ouest), au printemps 1940, les armées d’Hitler remportent de grandes victoires sur le front de l’ouest grâce à la tactique de la Blitzkrieg qui combine divisions de blindés et aviation (cf: document ci-dessous). L’Allemagne envahit et occupe le Danemark, la Norvège (avril), les Pays-Bas, la Belgique (mai), puis la France qui signe l’armistice le 22 juin 1940.

La guerre éclair ou Blitzkrieg (cliquez sur l'image pour agrandir).

Un an plus tard, le 22 juin 1941, Hitler lance l’opération Barbarossa. La Wehrmacht envahit par surprise l’URSS, rompant donc le pacte de non agression.L’Armée rouge, désorganisée par les purges de 1938, est balayée en quelques semaines. Les troupes allemandes progressent de plusieurs centaines de kilomètres et se retrouvent aux portes de Moscou, Leningrad et Stalingrad en 1941. Cependant les Allemands sont arrêtés par l’arrivée du terrible hiver russe et par la résistance soviétique.
En Asie, le Japon s’est emparé de la Mandchourie (1931) et d’une partie de la Chine. Ils aspirent désormais au contrôle du Pacifique, ce qui les pousse à attaquer par surprise la flotte américaine à Pearl Harbor (7 décembre 1941). Les Etats-Unis entrent alors dans le conflit.

Ainsi au printemps 1942, l’Axe et le Japon semblent victorieux. L’armée allemande paraît invincible, seuls l’Angleterre et l’URSS, très affaiblies, résistent encore. La Grande Alliance (tous les pays en guerre contre l'Axe) semble impuissante.

Tous les pays et tous les peuples vaincus sont assujettis, mais leur place dans l’Europe allemande varie en fonction de critères divers : hiérarchie des peuples dans la théorie nazie, besoins de l’Allemagne pour mener la guerre, évolution du conflit.
- Les régions situées à l’est de l’Allemagne sont soit annexées au Grand Reich soit placées sous administration allemande directe, voire même sous contrôle de la Wehrmacht pour une grande partie du territoire soviétique.
- Les Polonais et les Slaves sont destinés à servir d’esclaves et leurs territoires à devenir terres de colonisation. Ils ne sont absolument pas ménagés.

L'Europe allemande au 1er janvier 1942( source Atlas-Historique.net). Cliquez sur l'image pour agrandir.

* La victoire des Alliés en Europe (1942-1945).
L’Allemagne est vaincu par l’action des troupes soviétiques à l’est et des troupes anglo-américaines à l’ouest.
- La capitulation de von Paulus devant Stalingrad le 2 février 1943 marque la fin de l’invincibilité allemande et le début de la reconquête soviétique. Grâce à leur supériorité numérique, les soviétiques font la reconquête de leur territoire.
- les premières victoires alliées ont lieu en Afrique du nord. Les troupes britanniques triomphent de l’Afrika Korps en octobre 1942 et reconquièrent la Libye. En même temps, les forces anglo-américaines débarquent au Maroc en novembre 1942. Les forces italiennes et allemandes sont prises en tenaille et capitulent en Tunisie en mai 1943. Les alliés se lancent alors à l’assaut de la Sicile (juillet 1943), puis de l’Italie, qui capitule le 3 septembre.
- Les opérations décisives ont lieu en France, avec le débarquement de Normandie (6 juin 1944), puis celui de Provence (15 août 1944) ; les alliés se lancent à l’assaut de l’Allemagne, tandis que les soviétiques font la reconquête de l’Europe de l’est. Les Anglo-américains font leur jonction sur l’Elbe le 25 avril 1945. Hitler se suicide dans son bunker le 30 avril 1945 et l’Allemagne capitule le 8 mai 1945.

Les victoires des alliés en Europe (1944-1945). L'Allemagne est prise en étau par les troupes soviétiques qui libèrent l'Europe de l'est et les alliés occidentaux (Américains et Britanniques) qui viennent de l'ouest. (Source: L'internaute.com).
Le Golden Gate Quartet est un ensemble vocal américain de gospel et de negro spiritual, fondé par quatre étudiants à Norfolk aux États-Unis en 1934 sous le nom de Golden Gates Jubilee Singer. Le Golden Gate quartet existe depuis de 70 ans et reste une institution majeure de l'art vocal afro-américain.


[Ajout janvier 2013: la video du GGQ n'étant plus disponible, nous nous rabattons sur cette version de Robert Wyatt]
En 1943, malgré la grève dans les studios (le record ban), le Golden Gate Quartet enregistre un morceau d'actualité écrit par Willie Johnson, Stalin' wasn't Stallin'. Il adapte en fait un ancien titre du groupe (the preacher and the bear). Voici les paroles de cette histoire imagée anti-nazie.

Golden Gate Quartet: "Stalin' wasn't Stallin'" (1943).

"Stalin wasn't stallin'
When he to1d the beast of Berlin
That they'd never rest contented
Til they had driven him from the land
So he called the Yanks and English
And proceeded to extinguish
The Fuhrer and his vermin
This is how it all began

Now the Devil he was reading
In the good book one day
How the lord created Adam
To walk the righteous way
And it made the Devil jealous
He turned green up to his horns
And he swore by things unholy
That he'd make one of his own

So he packed two suitcases
Full of grief and misery
And he caught the midnight special
Going down to Germany
Then he mixed his lies and hatred
With fire and brimstone
Then the devil sat upon it
That's how Adolf was born

Now Adolf got the notion
That he was the master race
And he swore he'd bring new order
And put mankind in it,s place!
So he set his scheme in motion
And he was winning everywhere
Until he up and got the notion
For to kick that Russian bear

Yes he kicked that noble Russian
But it wasn't very long
Before Adolf got suspicious
The he had done something wrong
Cause that bear grabbed the Fuhrer
And gave him an awful fright
Seventeen months he scrapped the Fuhrer
Tooth and claw, day and night

Then that bear smacked the Fuhrer
With a mighty armored paw
And Adolf broke all records
Running backward towards Krakaw
The Goebbels sent a message
To the people everywhere
That if they couldn't hit the Fuhrer
Go down hit that Russian bear "

___________________

"Staline n'a pas atermoyé
quand il a dit à la bête de Berlin
qu'il ne cesserait jamais de lutter
tant qu'ils ne partiraient pas de son pays.
Aussi a-t-il appelé Américains et Anglais
et se mit à anéantir
le führer et son incendie,
c'est ainsi que tout a commencé.
Le diable a lu un jour dans la Bible
comment le Seigneur avait créé Adam
pour suivre une voie juste.
Ceci rendit le Diable jaloux
il en devint vert jusqu'aux cornes
et il jura sur des choses impies
qu'il en créerait un bien à lui,
aussi fit-il deux valises
pleines de douleur et de misère
et il prit le train de minuit
qui descendait vers l'Allemagne,
puis il mélangea ses mensonges et
mit le feu aux poudres
Ensuite le diable s'assit dessus
et c'est ainsi qu'Adolf est né."

Cette chanson propose une explication pour le moins originale et drôle sur la genèse du führer et de ses idées. Elle est aussi à replacer dans le contexte de la guerre, lorsque tous les efforts des alliés sont tendus vers l'objectif final: triompher du nazisme. Staline est alors présenté comme un chef de guerre fréquentable. Quatre ans plus tard, les Etats-Unis se sont trouvés un nouveau régime totalitaire à abattre, l'URSS de Staline...

Sources:
- Pour la traduction de cette chanson, voir Jacques Demêtre in Jazz hot n°345/46, février 1978.
- Le livret très complet d'une des anthologies que Frémeaux et Associés (heureusement que des passionnés comme eux existent!) consacrent au groupe: Golden Gate quartet and associates, 2004.

Aucun commentaire: