mercredi 18 juin 2008

54. Keny Arkana : "Ordre mondial"

Vous avez peut être, comme moi, découvert Kenny Arkana récemment en lisant ce blog. J. Blottière nous a en effet présenté en avril sa chanson "Victoria", tirée de l'album Entre ciment et belle étoile. Elle y parlait de la crise qu'a connue l'Argentine (son pays d'origine) au début des années 2000.

La rappeuse marseillaise a sorti en 2008 un nouvel album : Désobéissance, tout un programme... Elle y mène une attaque en règle des puissants de tout poil et invite les gens à se réveiller (c'est la chanson "Réveillez-vous"). Dans "Ordre mondial", elle dénonce pêle-mêle le capitalisme mondialisé, la surveillance des populations, l'illusion démocratique, la société de consommation ("tout est marchandise"), la destruction de la planète. Comme dans beaucoup de ses chansons, le propos est peu nuancé, plutôt pessimiste, même si ses autres chansons appellent à la résistance. On peut y trouver des échos des nombreuses théories conspirationnistes qui dénoncent un "ordre mondial" occulte. Elle s'inscrit résolument dans le mouvement altermondialiste et prône la radicalité. Ses chansons sont ponctuées d'interventions d'anonymes lors des forums "Appel au sans-voix".
Les Etats-Unis ne sont pas nommés, mais le choix du titre fait référence aux propos de Georges Bush (le père). Au moment de l'effondrement de l'empire soviétique en 1991, le président américain avait en effet parlé à plusieurs reprises de la construction d'un "nouvel ordre international" où primeraient les valeurs de liberté, de droits de l'homme et de démocratie.

Que l'on soit d'accord ou pas avec Kenny Arkana, ses chansons ne laissent pas indifférent et invitent à réfléchir au monde tel qu'il va ou ne va pas...

                                                " Ordre mondial"
Je suis là, partout, j'ai resserré les murs,
J'ai imposé ma surveillance, caméra partout dans les rues,
J'ai approfondi les frontières, un rempart pour le Tiers Monde,
Un champs de tir pour les sans 'faf', histoire que les affaires montent.
Je ne défends pas l'être humain, je défends les capitaux,
J'instaure les règles du commerce en faveur des occidentaux,
Je suis l'art de piller, en faisant croire qu'on ne vole rien,
Au service de la croissance, tes droits de l'Homme, j'en rigole bien!
Je me cache derrière des idéologies pour que l'opinion soit d'accord,
J'ai imposé la biométrie sur vos passeports,
J'ai fabriqué la peur, pour que tout le monde soit sur écoute,
Car moi je veux tout répertorier, moi je veux des chiffres et des codes barre!
Je contrôle vos esprits par le biais des médias, vous êtes à ma merci,
Les pieds embourbés dans l'inertie,
Car vous vous croyez libre, mais formatés depuis l'école,
Pour vous apprendre la hiérarchie, à toujours obéir aux ordres.

Refrain (x2)
Je suis l'ordre mondial...
L'ordre créé par les puissants,
Confréries, chefs de multinationale,
Politiques économiques, je suis la conjoncture,
Imposée à la planète, j'ai instauré ma dictature.

J'ai anéanti le pouvoir national, j'impose ma loi dans les pays,
C'est le jeu de l'illusion que vous appelez "démocratie",
Car l'ordre vient de moi, certainement pas d'un peuple,
Je vous façonne à mes choix dès que vous tombez dans la peur,
Je suis le produit des tyrans, la structure qui détruit,
Au nom des valeurs marchandes, implantées jusqu'à vos esprits,
Je pompe le sang du Tiers Monde, j'choppe leur politique,
Leur ordonne de nous vendre tous leurs services publics,
Un peuple qui se lève? Moi je lui couperai ses vivres,
Pour mieux alimenter sa haine et l'emmener en guerre civile,
Car y'a pas meilleur profit que le business de la mort,
Destruction, reconstruction, investissement, marché des armes,
Pro-guerre, prospère je fais monter la sauce,
Vous monte les uns contre les autres, pour alimenter ma force,
Car mon règne prend son ampleur dans toutes vos divisions,
Libéralement capitaliste, au service de vos illusions.

Refrain(x2)

Tout est profit, tout est marchandise, telle est ma devise,
J'ai inventé les classes pour que vous vous trompiez d'ennemi,
Je vous ai donné des outils, pour lutter contre moi,
Des syndicats, quelques partis mais toujours cadrés par mes lois,
Je, détruis la Nature car ce qui m'importe c'est la, croissance
Votre planète, elle est devenue mon esclave,
Je la nourris de déchets, la pollue jusqu'à la racine,
Pendant que je me rassasie de nouvelles mesures assassines,
J'empoisonne vos corps d'aliments trafiqués,
Génétiquement modifiés car le mal çà fait du chiffre
J'ai déréglé le climat, déshumanisé les Hommes,
Dénaturé le vital, flingué l'espoir en plein essor,
J'ai réussi à vous faire croire, que la Vie se résumait à consommer, consommer,
(Consommer) pour mieux construire mon empire,
Je suis capable du pire, pour vous faire croire en ce qu'il faut,
Si je contrôle vos esprits, c'est grâce à la culture du profit.

Refrain(x2)

3 commentaires:

J. Blottiere a dit…

merci pour cet article, dont je partage tout à fait ta conclusion. La rappeuse semble tout à fait sincère et ses engagements ne correspondent pas à un plein de carrière prédéfini, attitude finalement plus très courante aujourd'hui.

J.B.

Simon a dit…

Voilà un article qui avait échappé à mon attention, j'ai moi-même découvert cette jeune artiste en mai dernier par l'intermédiaire d'un ami.
Quelle surprenante découverte se fût : une jeune artiste engagée avec des textes magnifiques qui réflètent malheureusement le sytème actuel.
Des chansons telles que Cinquième soleil, Les chemins du retour et Terre Mère n'est pas à vendre appartiennent désormais à ma "topliste" et je vous les conseille si toutefois vous n'y êtes pas encore inconditionnel.

M.AUGRIS a dit…

c'est effectivement un choc lorsqu'on la découvre.
Une personnalité entière.
Aux dernières nouvelles, elle termine une tournée de concerts avant de partir en voyage.
Prochain album probablement en 2009.